top of page

L'approche systémique de Palo Alto pour le coaching professionnel 

 

Explorer les relations qui se jouent dans le "système pertinent" face à un problème (équipe, groupe projet, pairs)  : porter un regard différent sur les interactions entre soi, les autres et l'environnement. 

 

Dans notre vision systémique, nous ne faisons pas "face aux situations, aux problèmes" selon l'expression courante, nous sommes partie prenante à la construction de la situation dans laquelle nous devons agir. 

Expérimenter de nouvelles façons d'agir, de réagir et de vivre ses émotions face aux changement induits et aux réactions de l'entourage. 

Notre expériences et nos apprentissages passés nous permettent d'agir efficacement et de résoudre nos problèmes la plupart du temps.  Mais il arrive, dans des contextes nouveaux, particulièrement difficiles, ou lors de transformations que nos façons de faire soient moins efficaces ou ne fonctionnent pas.

Gagner en flexibilité pour modifier ses habitudes et tentatives de solutions qui restent infructueuses. Et cela d'autant plus que nous avons le réflexe de faire "plus de la même chose" quand nous sommes désemparés et pris par nos émotions. Face à l'impossible nul n'est tenu, et certaines situations de souffrance au travail sévères le montrent. L'impossible n'est toutefois pas toujours certain

 

Paul Watzlawick, un des fondateurs de l'école de Palo Alto résume ce phénomène par la formule percutante "le problème c'est la solution !". Parfois le problème est l'objectif que nous nous fixons, « En nous efforçant d'atteindre l'inaccessible, nous rendons impossible ce qui serait [peut-être] réalisable» (P. Watzlawick) ; parfois, il s'agit de la façon "de s'y prendre", et c'est souvent un mixte des deux.

Enclencher une dynamique de changement vers la résolution de problème par le développement de compétences adaptées. 

 

 

La rencontre en séance entre le coach et le coaché est l'opportunité de confronter des expériences subjectives, en relation avec le problème et l'objectif à atteindre. De ces échanges émergeront de nouvelles expériences. Ce qui se joue en séance dans le "système" coach-coaché, quand une alliance s'instaure, est aussi le reflet de la problématique en dehors des séances. Ce processus vise à permettre un changement de perspective et d'expérimenter au quotidien d'autre façons de faire.  

 

En changeant, les autres changent, et vous changez en retour etc., Les relations évoluent, chacun porte un regard différent sur le contexte, gagne en flexibilité et en pouvoir d'action, pour plus d'efficience, de bien être au travail et d'engagement.

Références

Benoit, D. & Perez-Benoit, F. (2006). L'Intervention Systémique Brève: Pour une application, hors champ thérapeutique, du modèle de résolution de problèmes développé en Thérapie Brève. Revue internationale de psychosociologie, vol. xii(26), 97-141. doi:10.3917/rips.026.0097.

Gill L., (2006). Comment réusir à travailler avec presque tout le monde, Retz

Thèse (2014) : Résolution des problèmes de communication dans les organisations : de l'approche de Palo Alto à l'intervention écosystémique par Nadia Hassani https://www.theses.fr/2014MON30017

Abstract "Ce travail de recherche propose une exploration des ouvrages de référence du courant de pensée dit« de Palo Alto » ainsi qu’une immersion dans l’univers de la pratique de l’intervention systémique brève, qui n’est autre que l’application hors champ thérapeutique de la thérapie brève systémique conçue et développée par ce groupe de chercheurs transdisciplinaire à partir des années 1960 auxEtats-Unis. L’ISB connaît aujourd’hui un rayonnement international, et les plus grandesorganisations publiques ou privées font appel à des spécialistes de ce modèle pour résoudre leursproblèmes de communication. Pourtant, celui-ci reste encore peu reconnu par les professionnels dessciences de l’information et de la communication (SIC).Articulée en deux parties complémentaires (la première étant consacrée aux fondements théoriques du modèle, et la seconde à ses modalités d’application au sein des organisations), cette étude a pour objectif de nourrir les réflexions actuelles sur la place à accorder au sein des SIC à ce modèle de résolution des problèmes de communication au sein des organisations ainsi qu’au rôle que celui-ci pourrait jouer dans la prévention des risques psychosociaux et dans la responsabilité sociétale des organisations.

Nardone. G (2017), La stratégie de résolution de problèmes, Enrick B Editions 

bottom of page